Nous savions bien que ça n’allait pas être facile ! Pendant des mois, nous avons sillonné le Nord de la région à la recherche de terrains qui nous plaisaient, tranquilles et éloignés des zones vinicoles les plus actives du Priorat.

Nous savions ce que nous voulions, et nous l’avons trouvé près de Poboleda, au niveau de la falaise ou Barranc de la Bruixa. Une vieille exploitation agricole d’environ 11 hectares sur le point d’être reconquise par la forêt, avec des noisetiers, quelques amandiers et des vieux pieds de vigne. Les terrains offraient une bonne orientation est/sud-est, avec une altitude entre 430 et 480 mètres qui allait garantir une intéressante amplitude thermique entre le jour et la nuit. Tous les facteurs allaient contribuer à ce que la maturation du raisin soit lente et optimale, avec l’obtention d’une bonne acidité et des vins plus frais.

Il s’agit de terrains pauvres, bien drainés, parfaits pour un enracinement long et profond des ceps. Nous avions de nombreuses années de travail devant nous…

Nous avons effectué les travaux nécessaires de mise en terrasses et de plantation de la vigne, en privilégiant les variétés locales. La bonne adaptation du grenache noir, du syrah, du cariñena et aussi du grenache blanc sur nos terres, fait que nous avons retenu ces variétés utilisées aujourd’hui pour la production de nos vins. Nous assurons une viticulture très respectueuse de l’environnement, en travaillant toujours en vue d’obtenir le juste équilibre des cépages, en soignant les rendements. Chaque année est un défi, un de plus !